Informations, échanges et témoignages sur le trouble de la paralysie du sommeil.

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mes aventures hitchcockiennes

Aller en bas 
AuteurMessage
Mu
Nouveau
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Mes aventures hitchcockiennes   Mer 16 Aoû - 21:06

Bonjour,

Ravi de rencontrer d'autres "fous" du sommeil, qui, comme moi, ne savaient pas trop ni à quoi s'attendre à la prochaine expérience troublante, ni à qui en parler.

De mémoire, j'ai eu quatre expériences de paralysie du sommeil. Mais comme vous le savez, on n'est jamais sûr de rien dans ce semi-état de sommeil.
La première était assez horrible mentalement je dois avouer. On ne s'y attend pas, aucune indication, rien. Je dormais puis d'un coup, réveil brutal et : impossible de tourner les yeux, impossible de bouger mon corps, mais avec difficulté (avec une énorme difficulté en fait) j'arrivais à me secouer de gauche à droite pour discerner s’il y avait quelque chose d'anormal autour de moi, seul moyen de voir autre chose que la zone de "vue" que l'on a dans un état végétatif. Et là, l'idée qui m'est venue à l'esprit c'est les témoignages d'enlèvements, de paralysie par un "autre" ou par "autre chose". Pas comme si je voyais des gens autour de moi, extra-terrestres ou autres monstres de placard, mais je me suis dis : "C'est donc ce que ces gens ont ressenties...". Donc, par peur d'être en danger je me suis débattu pour avoir une chance si danger il y a, réaction de survie toute bête quoi. Et à force de me débattre je me suis retrouvé la tête contre le coussin, étouffant, paniqué, dans le noir, et trop "fier" pour appeler à l'aide !.... C'était hitchcockien ! (Donc non je n'ai pas poussé de cri de fillette, mon inconscient préférant apparemment mourir d’étouffement Laughing ...)

Cette première expérience je l'ai eu vers les 18 ans, puis plus rien. Jusqu'a ces répliques d'il y a un an et demi je dirai, plus "calmes", dont je n'arrive plus trop à me souvenir… Et il y a 3/4 jours j'en ai eu une autres mais cette fois assez différente, et ça je ne l'ai encore lu nul part, du moins pas exactement.

J'étais en train de réfléchir au chaud dans mon lit, parfaitement conscient (les yeux ouverts ou pas je ne me souviens plus). Quand rapidement je suis parti dans mon imagination, comme ça m'arrive souvent réveillé, concentré sur un sujet. Et j'ai bloqué sur une espèce de lentille noire imaginaire que je visualisais dans mes pensées (comme si je regardai une éclipse, noire au centre avec des rayonnements tout autour), sans pour autant être endormi à ce moment là, avec laquelle mon imaginaire "jouait". Dans le sens où je ne pouvais pas m'empêcher, par jeu, d'amplifier cette idée de lentille noire, et cela consciemment encore une fois. J'ai eu l'impression quelle aspirait quelque chose, comme un trou noir (visuellement) et ça s'est accéléré, intensifié et puis... blackout. Aucun mouvement possible. Comme on ne me la fait pas éternellement à moi, non plus, j’ai senti que si j’acceptai cette paralysie temporaire, j’aurai, en quelque sorte, la possibilité de me mouvoir plus facilement, plus rapidement. Ce fut le cas et ça m’a amené à me poser beaucoup de questions le lendemain.

Je suis absolument certain d'avoir créé cette image mentale, d'en être consciemment à l'origine, mais une fois lancé j'ai eu du mal à m’arrêter. C'est comme quand on se concentre fortement sur une idée qui nous plaît ; on a toutes les peines du monde à la quitter. Plus précisément, l'impression et finalement l'hypothèse que j'ai eu est la suivante (pas forcément pour tout le monde, mais pour les gens qui fonctionnent un peu comme ça, ceux qui on un métier ou une passion qui oblige à se concentrer longtemps et intensément) : si l'on se concentre mentalement sur un point (j'entend par là idée très précise) et que l'on intensifie la "densité" de ce point progressivement il peut arriver de ne plus être en état, physiquement, d'intensifier la densité de ce point et de basculer, pas dans l’évanouissement, mais du conscient à l'inconscient, le cerveau n'aillant plus d'alternative pour continuer à intensifier la densité de ce point. Une sorte de plongeon dans le sommeil nécessaire, l'état conscient ne permettant pas d'assumer la charge requise.

On peut imager cela de cette manière : la précision d'une réflexion c'est comme pousser son idée au plus profond de sa propre limite physique consciente, sorte de versant de montagne, qui une fois atteinte bascule dans l'inconscient pour continuer sa tâche, ce second état "consommant" moins d’énergie (un peu comme la fonction veille prolongée d’un pc). S’il y a interruption du sommeil plus ou moins au milieu de ces deux états, on peut se retrouver avec des zones du cerveau en état de conscience cohabitant avec des zones en état d'inconscience. Ce qui expliquerait la paralysie physique spécifique à chaque individu, la fréquente fatigue mental dont semble être atteints les gens en général et le fait qu'ils aient souvent rêvés de choses angoissantes les poussant justement à un réveil brutal. C'est là que me vient l’idée d’un titre de bouquin à écrire : "Comment se réveiller sur le fil du rasoir en quatre leçons !" Laughing

Voilà, j’espère que mon premier post a été compris. Si des gens on le même sentiment que moi je veux bien quelques réactions, merci merci. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkmind
Occasionnel
Occasionnel
avatar

Masculin Nombre de messages : 37
Age : 33
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: Mes aventures hitchcockiennes   Mer 16 Aoû - 22:38

Salut Mu et bienvenue sur ce forum Wink

La PS qui t'est arrivée il y a 3/4 jours est tout à fait compréhensible, comme tu l'as dis tu restais conscient et fixé sur une pensée, ce qui a permi à ton cerveau de changer d'ondes cerebrales (ses ondes sont passées de beta à alpha... voici un site qui explique cela mais à prendre avec de grandes precautions : http://www.spiritoile.com/livres/projection/projection-03-french.html#HowToEnterATrance )

et donc cela a engendré la presence de melatonine dans ton corps provoquant une atonie musculaire et te permettant de faire une PS, ton esprit etant totalement conscient. (si je dis des conneries dites le moi les autres hein)

Ce principe de fixation d'un point est très utilisé pour faire de la méditation, rentrer en transe ou même aboutir à une projection astrale. c'est donc pas etonnant que ca t'ai provoqué ca !

et autre chose, ta PS est tout à fait justifiée puisque tu avais de la lumiere dans la piece et que tu te concentrais sur quelque chose. Tu reunis là de bonnes conditions de base, ajoutes à cela une bonne grosse fatigue et c'est la PS à coup sûr.


en tous cas, bienvenu au club Mu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Spécialiste
Spécialiste
avatar

Masculin Nombre de messages : 356
Age : 57
Localisation : 45 ans - Grenoble -France
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Fovéa   Jeu 17 Aoû - 1:10

Bonjour Mu, et bienvenue ici.

Citation :
comme si je regardai une éclipse, noire au centre avec des rayonnements tout autour

Citation :
Je suis absolument certain d'avoir créé cette image mentale, d'en être consciemment à l'origine, mais une fois lancé j'ai eu du mal à m’arrêter

Certains voient une araignée, d'autres l'interprètent autrement, mais contrairement à ce que tu penses, tu n'as pas provoqué cette image.

C'est une image interne à l'oeil, et que l'on ne perçoit que rarement de façon consciente. Il s'agit du disque optique, ou tache aveugle. C'est la zone de connexion du nerf optique à la rétine. Cette zone est dépourvue de cellules sensibles et parait donc noire en général. Autour du point central qui reçoit le nerf optique rayonnent des vaisseaux sanguins. D'où la forme étoilée, rayonnante ressemblant à une araignée.

On la voit mieux s'il y a un peu de lumière, mais on peut la discerner dans le noir total en appuyant un peu sur les yeux. L'augmentation de la pression dans l'oeil stimule les cellules qui tapissent la rétine et donnent l'illusion de lumière. C'est ce qu'on appelle les phosphènes.

La où il n'y a pas de cellules, on ne perçoit pas de lumière.

De jour, la rétine reçoit de la lumière focalisée par le cristallin, qui forme une image surla rétine. Dans l'obscurité, ou les yeux fermés, aucune image ne peut se former,car le cristallin ne peut pas former une image à partir de la lumière diffuse qui pourrait traverser les paupières.

Donc, on ne voit que ce qui est interne à l'oeil en fonction des zones sendibles ou pas de la rétine.

Voilà... ce n'est pas une image créée par le mental, mais une image d'origine purement physiologique. C'est pour cela que tu ne peux pas l'empêcher ou l'arrêter, pour reprendre ton expression.

En revanche, l'inconscient en fait une interprétation à sa guise, et certains verront une araignée !

Philippe.


Dernière édition par le Jeu 17 Aoû - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3d-synthesis.com
Mu
Nouveau
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Mes aventures hitchcockiennes   Jeu 17 Aoû - 13:09

[C’est moi ou le site déconne ? Il n’est accessible qu’une fois sur dix]

Salut Wink

Quand je parle de point fixe, j’entends "se concentrer sur une idée bien précise", comme, par exemple, un problème de math. Sauf que moi c'était une idée visuelle, graphique. Je réfléchis souvent comme ça, par image/ressenti, et donc ce n'était qu'une énième réflexion avant de dormir, la routine. Mais j'ai dû pousser le vice trop loin cette fois et ça m'a mis K.O. Faut dire que le fait d'être en plus de ça bien fatigué n'aide pas à éviter une PS (faut que je me fasse à ce nom moi ^^). Comme le dit Philippe, peut-être que c’était une tache aveugle. Je ne sais plus si j’ai imaginé ça de toute pièce ou si j’ai, à partir de cette tache noirâtre, imaginé son accroissement. C’est-à-dire développer un contexte à partir de l’image. Parce que je suppose que l’on n’a pas besoin de voir une tache aveugle pour se sentir aspiré dans un trou noir.

(J'étais dans le noir. Pas besoin de lumière pour se concentrer, même les yeux ouverts)

Sinon je me demande toujours si cette idée de "double états de conscience" au moment de la dite paralysie est réaliste ; où les zones du cerveau conscientes et inconscientes se mélangent. Quand j'ai commencé à réfléchir autour de cette "lentille noire/trou noir" (ou tache aveugle) j'étais conscient puis, seulement après, les effets de la PS se sont fait sentir et j'ai "basculé" dans une espèce de rêve conscient. Mais à partir de là je ne peux plus dire si oui ou non j'avais les yeux fermés. Si c'est le cas alors l'image me "cachait" littéralement la vue. Et là, sentant la paralysie devenir plus présente, j'ai tout fais pour me "réveiller".

J'ai conscience d'avoir été dans une espèce de transe à ce moment, mais quid du degré de concentration que l'on obtient à ce moment. Est-ce plus puissant de développer une idée en état de PS qu'en état totalement conscient ? Qu'une sécrétion de mélatonine favorise le sommeil je le conçois, mais lorsque l'on bascule dans le sommeil en étant conscient de l'être, conscient d'être inconscient en somme (ce qui est très paradoxal), et que l'on reste fixé au sujet/idée/image auquel on pensait alors, a t'on les "avantages" des deux états ? En imageant encore ça donne : penser à 180° en état conscient, penser à 360° en état inconscient...si l’on peut "cibler" une idée en état conscient, difficile à "cibler" en état inconscient (le choix étant trop important), pour la développer en état inconscient (partir de l’idée "ciblée" pour la construire en état d’inconscience, l’importance quantitative des choix étant à ce moment intéressante) permettrait de "diriger" son rêve.

En fait, parler de mes PS, travailler sur moi même pour m'en souvenir, me fait ressentir ce que je sens quand je pars dans mes pensées...parce que ces moments, sont, je trouve, beaucoup plus abstraits (proche du rêve, mais pas autant qu'une PS) qu'une réflexion "classique" mais aussi beaucoup, beaucoup plus prolifiques (bien que plus difficiles à maîtriser). Donc dans ma dernière expérience de PS c'est ce que j'ai ressenti : une extrême concentration. Mais aussi, et c'est un peu le problème : une extrême abstraction. Impossible de contrôler la trajectoire, c'est comme une voiture folle ; ça part frénétiquement dans n'importe quel sens. Qu’il s’agisse ou non, à l’origine, d’une tache aveugle, le monde (ou contexte) construit autour (réflexion et non hallucination) est réellement imaginé, lui.

Mon questionnement n’est ni comment éviter les PS, ni comment les provoquer. Je voudrai simplement connaître les "utilisations" possibles de ce semi-état. Parce que je me souviens parfaitement du déroulement de ma dernière PS et je suis certain d'avoir eu plus de facilité à cogiter à ce moment précis où je me suis laissé aller, puis ensuite j'ai décidé d’arrêter (ou de me débattre, c’est selon Laughing) et mon corps s'est lentement mais finalement relâché.

Le fait que le monde du sommeil soit un "lieu" où l'on digère ce que l'ont a appris le jour est connu et reconnu scientifiquement. Maintenant, pour les semi-endormis que nous sommes, la possibilité de "voyager" ou de "transvaser" une idée d'un état à l'autre est intrigante. Pas forcément réaliste, mais j'avoue être quasi convaincu après cette dernière expérience.

EDIT: j'ai trouvé quelques images de "tache aveugle" (ou "fovéa") sur Google, et ce que je me souviens avoir vu ne ressemblait pas vraiment à ça. Ce n'était pas une tache, mais un cercle sombre dont les contours semblaient défiler. Comme un véritable trou noir cosmologique mais plus "visible", dans le sens où il pouvait vibrer, s'accélérer, encrer sa masse plus profondément dans l'espace. Ce qui est sûr maintenant, c'est que s’il s'agissait de fovéa alors toute l'évolution visuelle qui a suivie après l'apparition de cette tache était bien imaginaire.

http://www.snof.org/vue/imagesvision/entoptiqueFO.jpg
http://www.ophtalmo.umontreal.ca/contenu/Actualite/Images_Quizz/Quizz_clip_image006.jpg
http://www.terrymen.demon.co.uk/eyepix/fovea.jpg
http://www.kellogg.umich.edu/theeyeshaveit/optic-fundus/images/fovea-macular.jpg
http://www.acscott.co.uk/image/fovea.GIF
http://webvision.med.utah.edu/imageswv/retina.jpeg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nenisea
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 348
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Mes aventures hitchcockiennes   Jeu 17 Aoû - 18:25

Juste pour info, ce n'est pas ça que l'on voit. Ces images sont medicales, c'est ce qu'on voit au microscope dans l'oeil. En fait, on voit un cercle noir, brillant sur les bords, qui peut varier de taille selon la pression que l'on exerce sur l'oeil. C'est donc normal que ce n'est pas ça que tu ai vu héhé

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mu
Nouveau
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Mes aventures hitchcockiennes   Jeu 17 Aoû - 19:57

Oui j'avais compris. Mais c'est plus le contexte qui m'intéresse. En gros le monde que l'on imagine à partir de cette image que beaucoup voient apparemment (le cercle noir). Certains imaginent que c'est une araignée, d'autres une forme humaine, moi j'ai vu une sorte de trou noir au départ, puis de là j’ai été "envahi" par les idées… Donc vu la "puissance" créatrice mise à l'oeuvre dans une PS je me demandais ce qu'il ce serait passé si, avant de passer en PS, j'avais pensé volontairement à quelque chose de précis (puisqu'à ce moment j'étais conscient). Est-ce que j'aurai pu choisir mon rêve (?), en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe
Spécialiste
Spécialiste
avatar

Masculin Nombre de messages : 356
Age : 57
Localisation : 45 ans - Grenoble -France
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Si Si !   Ven 18 Aoû - 5:37

Citation :
Juste pour info, ce n'est pas ça que l'on voit. Ces images sont medicales, c'est ce qu'on voit au microscope dans l'oeil.

Ces images sont effectivement médicales, mais :

Désolé de te contredire, Anne ! C'est bien ce que l'on voit, sauf qu'on ne le voit pas en couleur, mais de l'intérieur, comme si le réseau sanguin et un point au milieu étaient vus en ombre chinoise !

On peut parfois le voir assez nettement paupières fermées quand ily a beaucoup de lumière, en se couvrant les yeux après avoir laissé passer de la lumière à travers les paupières.

Philippe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://3d-synthesis.com
nenisea
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 348
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Mes aventures hitchcockiennes   Ven 18 Aoû - 21:30

Oups ... ok ok je sors héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mu
Nouveau
Nouveau


Masculin Nombre de messages : 4
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Mes aventures hitchcockiennes   Sam 19 Aoû - 20:08

@nenisea

Je viens de lire ton topic sur ta première hallucination visuelle. On a eu la même expérience en fait, le coup du vortex. Sauf que moi j'en suis sorti un peu plus vite, en sentant que c'était une PS, ce qui m'a épargné les hallucinations motrices genre l'impression de bouger la main. Et je confirme : c'est très impressionnant ! J'avais pas fais l'analogie avec Stargate mais oui c'est assez proche.

C’est réconfortant de trouver des personnes dans le même cas que moi… on se sent moins seul (et moins fou) ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes aventures hitchcockiennes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes aventures hitchcockiennes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fénelon : Les aventures de Télémaque et Rimbaud
» Aventures d'un marin de la Garde Impériale - Henri Ducor
» Espace d'aventures archéologiques
» Suivez les aventures de "Tom et Jerry" chaque samedi à la place des martyres -_-
» A ceux qui ont étudié un récit d'aventures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forums sur le sommeil :: Témoignages-
Sauter vers: