Informations, échanges et témoignages sur le trouble de la paralysie du sommeil.

 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boobooe
Occasionnel
Occasionnel
avatar

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 37
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.   Mer 23 Aoû - 3:45

Le 23 août 2006


Récapitulatif de la situation (déjà posté ailleurs, donc rien de nouveau pour le moment)

Le 13 août 2006

J'ai eu ma 1ère PS vers 13/14 ans, en voulant me forcer à me réveiller au cours d'un cauchemar. Pas encore d'hallu je crois, juste réveillée et dans l'impossibilité de bouger.
A l'époque, je m'interressais dans mes lectures à tout ce qui était "paranormal". J'ai pensé que c'était un début de "voyage astral", sauf que mon corps astral n'arrivait pas à décoller.
Puis ça s'est reproduit plusieurs fois, puis ont commencé les hallucinations visuelles et auditives, la sensation de présences malveillantes, tout ça... Enfin, sur le moment, je ne pensais pas que c'était des hallu.

Je n'en suis venu à cette conclusion (qu'il s'agissait d'hallu) que plus tard, après avoir étudier la psycho. Mais j'arrivais quand même pas à les contrôler. Aux hallu visuelles et auditives se sont ajoutées des hallu "kinestésiques" (fourmillements, vibrations, grosse pression autour de la tête...), un sentiment de mort imminente, le coeur qui s'embale et une grosse grosse angoisse qui monte qui monte jusqu'à ce que la panique me pousse à trouver un moyen pour me réveiller tout à fait (gros effort de volonté pour bouger un membre, une extrémité).

Concernant l'explication de tout ça, je n'étais pas trop loin de la vérité (mais qu'est ce que ça fait du bien de se le voir confirmer).
Je pensais qu'une partie de notre cerveau était en mode "éveil" (d'où la conscience, le ressenti de son corp, la vision de la pièce...) alors qu'une autre partie du cerveau était resté en mode "sommeil" (d'où l'impossibilité de bouger son corps physique, le ressenti de son "corps de rêve", et les différentes hallu. très réalistes).

Dans mon cas, il y a aussi une ENORME angoisse. Pour l'expliquer, j'avais eu recours à une théorie d'ordre plus "psychanalytique". Les psychanalystes (enfin... Freud, j'en connais pas vraiment d'autres) considèrent l'angoisse comme résultant d'un désir inconscient/refoulé qui devient un peu trop conscient. C'est une sorte de mécanisme de défense.
Dans mon cas, je me disais que l'angoisse naissait peut-être du fait que j'étais à moitié en train de rêver (donc, en plein expression de mes désirs inconscients) et à moitié éveillée, donc consciente... M'enfin, de me dire tout ça ne m'a pas aider à gérer l'angoisse lors des PS... Y'avait rien à faire...



Puis j'ai découvert que ça portait un nom, que c'était un trouble du sommeil, et que des gens venaient sur ce forum pour en parler. Je n'ai fait qu'une autre PS depuis:

Le 15 août 2006

J'en ai eu une ce matin.

Je crois que je l'ai un peu provoquée en dormant un peu plus que nécessaire (j'aurai pu me lever plus tôt, mais j'ai voulu continué à "dormir"). J'étais curieuse de voir comment j'aller gérer la chose avec la connaissance que j'ai maintenant du sujet.

Donc, ce matin je me réveille une première fois lorsque le mec qui dort avec moi se lève pour aller bosser. Pas assez dormi, j'ai un peu trop bu hier soir, j'décide de rester au dodo.
Je ne sais plus si j'ai eu le temps de me rendormir vraiment avant que les premiers signes de la PS se manifestent.
M'enfin, toujours est-il que ça commence: je commence à me sentir "flotter" (mon "corps de rêve"), je me rend compte que je n'arrive plus à bouger (mon corps physique), mon coeur s'accélère. Je sens la peur venir (ça me fait flipper de sentir mon coeur qui semballe comme ça). Je ferme les yeux pour me concentrer, pour calmer mon rythme cardiaque.
Et là, je m'endors tout à fait. Je part dans un rêve assez lucide, plutôt agréable, d'ordre sexuel. Ca ne dure pas longtemps je crois.
Je reprend conscience en me rappelant que j'étais en train d'avoir une PS presque volontaire, pour tester. Toujours cette sensation de flotter. J'ouvre grand les yeux pour voir la pièce. J'essaie de bouger, sans y parvenir. Je suis encore en PS. Mon coeur s'est calmé. Mais je sens la peur revenir (sans raison apparente). AïeAïeAïe, je sens que je vais avoir des hallu déplaisantes. Je ferme les yeux pour ne pas voir "des choses" et j'essai de repousser l'idée que je peut entendre "des choses". Ca fonctionne. Je ne vois (forcemment, j'ai les yeux fermés!) et n'entends rien de suspect. Et le fait de me concentrer pour ne pas avoir d'hallu visuelles ou auditives empêche la peur de s'amplifier.
Et là, j'ai le malheur d'avoir une pensée pour les hallu tactiles et olfactives (!!??!?). Pas manquer. Je sens quelqu'un/quelque chose qui me retourne de force, enfin qui retourne de force mon "corps de rêve", qui m'empoigne les poignés (mes poignés "virtuelles", pas mes poignés physique, mon corps physique que je sens aussi est toujours dans la même position) pour me forcer à regarder. Je ferme toujours les yeux pour ne pas voir. Et là, il me balance au visage une "grande méchante odeur". Je l'imagine cette odeur, comme une sorte de petit nuage toxique qui s'approche de moi. Elle entre "violemment" dans mon nez. L'odeur est trop forte, elle va me tuer...
Ca y est, je suis en panique. L'angoisse est là, il faut que j'arrive à me sortir de cet état au plus vite. J'ouvre les yeux, j'essaie de reprendre vraiment conscience, de bouger. Je me concentre sur mon pied, allez, bouge, bouge. D'ailleurs, j'arrive à le bouger mon pied, mais ça ne suffit pas à me réveiller. La panique est complète. Je veux me réveiller, je veux me réveiller, je veux me réveiller, je veux me réveiller, je veux me réveiller.Ca y est, j'me réveille, je me lève... heu mais non, là, j'suis en train de réver. Reprise de conscience, toujours en PS. Allez!!! Réveille toi! Oui, ça marche ça y est, j'suis réveillée. Mais non, j'suis endormie, encore un rêve ("faux réveil"?)... Reprise de conscience, rePS. merde... J'vais pas y arrivé ou quoi! Ben si, j'y arrive au bout de quelques instants, au prix de ce qui me semble être un gros effort de volonté. C'est "douloureux" de ce réveiller comme ça, c'est "violent". Je fais encore un effort de volonté pour me réveiller tout à fait, pour ne pas retomber dans cet état. J'attends que la peur s'estompe. Je me retourne pour me mettre sur le ventre. J'ai une petite pensée pour les témoignages de PS racontant que certains en ont quand ils dorment sur le ventre. Je sens les vagues revenir... Non, non merci, j'ai assez donné pour la nuit. Je me rendors. Sommeil "serein".

C'est la première fois que j'ai ce genre d'hallu tactile. Sensation bizarre, très réaliste. Violente.
C'est aussi la première fois que je me tape le trip de "la grande méchante odeur". D'ailleurs, je l'ai "senti" cette odeur. Ca m'a "piqué le nez", c'était une odeur "trop forte", toxique. Mais je ne l'est pas senti à proprement parlé, comme on peut sentir une odeur connue. Je sais simplement que ça sentait mauvais. Mauvais ou "malveillant". Bizarre de penser ça d'une odeur.

Voilà.
Je ne crois pas qu'il me soit possible pour le moment d'avoir des PS qui se passent bien.
J'vais donc éviter de les provoquer.
Et rechercher une solution pour celles qui se produiront spontanement.

Ca me fait flipper de voir à quel point mon "inconscient" a de la suite dans les idées (une grande méchante odeur!!! )

Voilou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casa d'Aga
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 386
Age : 36
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 28/12/2005

MessageSujet: Re: Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.   Mer 23 Aoû - 17:40

Très intéressant, surtout l'odeur "malveillante" lol. Enfin non pas lol, ca doit être bien flippant. affraid

Il m'arrive aussi d'avoir l'impression de sortir de la PS et de me rendre compte que je suis encore dans le rêve. Ca doit être un leitmotiv chez les rêveur lucide "naturels" de faire souvent des faux-éveils comme ça.

Sinon une bonne technique pour passer directement de la PS au rêve lucide, c'est d'imaginer ( en gardant les yeux fermés ) son corps de rêve bouger. En général je commence par les bras, je m'imagine ( de manière tactile ) que je les lève et que je les frotte au-dessus de moi. Ca prend plus ou moins de temps, mais au bout d'un moment, la sensation se fait vraiment très réaliste et je sais à ce moment là que je suis en train de rentrer dans le rêve. Ensuite je continue avec le reste du corps, je me lève ( souvent c'est difficile ) et je me retrouve dans un joli RL clair, vivide et copie conforme de ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paralysie-du-sommeil.probb.fr
acidtag
Occasionnel
Occasionnel
avatar

Masculin Nombre de messages : 42
Age : 34
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.   Mer 23 Aoû - 23:59

Casa d'Aga a écrit:
je me retrouve dans un joli RL clair, vivide et copie conforme de ma chambre.
clair ca doit être puissant, c'est à ca que je veux en venir au final, mais je n'est pas eu de ps lucide depuis un moment afin de pouvoir essayer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boobooe
Occasionnel
Occasionnel
avatar

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 37
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.   Jeu 24 Aoû - 13:04

Casa d'Aga a écrit:
Très intéressant, surtout l'odeur "malveillante" lol. Enfin non pas lol, ca doit être bien flippant. affraid
Oui... flippant. Surtout avec la sensation de mort imminente. J'ai beau savoir qu'en théorie je ne risque rien... No

Casa d'Aga a écrit:
Sinon une bonne technique pour passer directement de la PS au rêve lucide, c'est d'imaginer ( en gardant les yeux fermés ) son corps de rêve bouger. En général je commence par les bras, je m'imagine ( de manière tactile ) que je les lève et que je les frotte au-dessus de moi. Ca prend plus ou moins de temps, mais au bout d'un moment, la sensation se fait vraiment très réaliste et je sais à ce moment là que je suis en train de rentrer dans le rêve. Ensuite je continue avec le reste du corps, je me lève ( souvent c'est difficile ) et je me retrouve dans un joli RL clair, vivide et copie conforme de ma chambre.
Au début, lorsque je pensais qu'il s'agissait de voyages astrals "avortés", j'essayais aussi de faire bouger mon corps de rêve. Je réussissais à bouger les bras et les jambes, mais je restais emprisonnée dans mon corps physique. Forcemment, puisque j'essayais de "décoller" dans la réalité. Ca sera peut-être plus facile mainteant que je sais que ce n'est pas la réalité qu'il faut visée, mais mon monde onirique. Seulement, lorsque je suis trop consciente, mes rêves deviennent beaucoup plus flous (sur le plan visuel)... J'vais essayer d'appliquer les techniques que tu me conseilles. Mais il faut pour cela que j'arrive à mieux gérer l'angoisse... Sinon, j'suis par sûr que mon inconscient crée un rêve trop cool (je stresse, alors je crée des des rêves/des hallu stressantes, alors je stresse encore plus, et ça devient de plus en plus effrayant... c'est un cercle vicieux!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boobooe
Occasionnel
Occasionnel
avatar

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 37
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: PS et premiers rêves lucides volontaires.   Sam 26 Aoû - 6:45

Le 26 août 2006



Avant d'aller me coucher, j'ai trainé sur ce forum et sur d'autres concernant les rêves lucides. Je passe la nuit seule, rien de particulier à faire demain. J'ai donc l'esprit libre pour expérimenter.

Je dors sur le dos, 2 oreillés sous la tête. Autant dire que pour moi, toutes les conditions d'une PS sont réunies.

Je sens que le sommeil arrive. Hop, la sensation de l'endormissement qui commence. PS possible. Je décide de rester consciente. J'essaie de me détendre, de me relaxer pour ne pas me laisser surprendre par la peur. J'ai une petite pensée pour ma respiration, pour mon corps dont je n'aurais bientôt plus le contrôle. Une petite appréhension. Mon coeur s'accélaire. Je me concentre sur ma poitrine (en la visualisant): "Calme toi, il n'y a rien à craindre, je ne suis pas en danger de mort, je ne risque rien..."

Je ne sens plus mon coeur battre trop fort. Soulagée. Mais le stress est toujour là. J'ai l'impression que je vais avoir des visions effrayantes alors je garde les yeux fermés. J'entend deux/trois bruits suspects (bruits de pas, porte qu'on claque en bas de l'immeuble...) Pas grave. J'décide de ne pas y prendre garde. Je ferme toujours les yeux.
Puis j'ai une pensé pour les hallu tactiles. Et là je sent qu'on me touche l'épaule. J'me concentre sur la peur, pour la calmer. Il me passe par l'esprit que je pourrais utiliser cette hallu tactile pour un rêve érotique (moi aussi j'ai les hormones en ébulition pendant les PS Embarassed ). Je crée mentalement une silhouette d'homme pour aller avec la main qui m'a touché l'épaule. Elle se rapproche, je la vois mentalement (assez floue, même si j'esssai de lui faire prendre un visage). Nous commençons... mais c'est un peu "aggressif". Et j'arrive pas à me débarasser de l'appréhension, d'une inquiètude vis à vis de "la silhouette" que j'ai créée.

Je mets fin au rêve. Toujours en PS. "Bon, qu'est ce que je fait maintenant? Ah oui, rêve lucide" Ce qui me permet de reprendre un peu de lucidité. Je sens mon corps physique sur le matelas. je n'essaie même pas de le bouger. Je me concentre sur mon corps de rêve que je sens aussi un peu. J'ai toujours les yeux fermés, mais je reconstruit mentalement le décor de ma chambre tel que je devrais le voir (il me semble) si j'ouvrais les yeux à ce moment là. Je me concentre sur mes bras de rêve que je peux bouger. Je les lève en l'air, les regarde mentalement / les visualise pour leur donner de la consistance. Ca fonctionne plutôt bien. Le hic, c'est que dans mon champ de vision (onirique, ne correspondant pas à ce que je peux voir réellement étant donnée ma position dans le lit) je tombe sur une zone d'ombre (imaginée) et j'en vois sortir une silhouette noire.

C'est une ombre comme celles qui sont souvent décrites par ceux qui font des PS. Pour moi, jamais encore la présence malveillante n'avait pris cette forme là. Elle me fait signe, je comprend qu'elle aimerait m'attirer dans l'ombre affraid . La peur monte d'un cran. Je me concentre sur mes bras de rêve pour penser à autre chose ("ce n'est qu'une représentation de mon appréhension, une formation de mon imagination qui personnifie mon stress"... elle me fait quand même bien flippée. Trop malveillante).

Pour l'ignorer, je décide de rester concentrer sur l'idée de rêve lucide. Je frotte mes mains l'une contre l'autre. Je frotte aussi mes bras pour leur donner de la consistance... et hop, me voilà projetée debout, à quelques pas devant mon lit. Le décor est très flou maintenant, les couleurs éteintes. Je flippe encore de la présence malveillante qui pour le coup, se trouve derrière moi. Je commence à marcher, en frottant mon corps avec mes mains pour essayer de donner de la consistance au "décor visuel". Je me mets quelques claques ( Suspect ) pour me réveiller, me dégourdir. Et je commence à avancer pour quitter la pièce où l'ombre attend que je la rejoigne dans ses ténèbres. Je traverse la cuisine, le salon. L'appartement est très sombre, très flou. Je vois la fenêtre du salon. Les volets sont fermés (jamais dans la réalité). J'ouvre précipitamment la fenêtre et les volets, et je me jette par la fenêtre. Chute libre... paf! le sol. Je suis dans le jardin de mes parents, comme si j'avais sauté de la fenêtre de la chambre de mon enfance. le décor est beaucoup plus net, mais toujours sombre, comme s'il faisait nuit.
"Bon, qu'est ce que je fais maintenant?" Toujours assez inquiète, sans trop de raison. Je décide de m'envoler (je le fait souvent dans les rêves un peu lucide). J'y arrive aisemment et en suis soulagée .J'ai l'impression d'être plus en sécurité dans les airs et j'aime cette sensation de voler. L'espace aérien m'est familier (je fais souvent des rêves relativement lucide, mais non volontaires, où j'en profite pour voler). Je vois le ciel. En fait, il ne fait pas tout à fait nuit. Ce sont surtout de gros nuages de pluies qui obscurcissent la lumière. Et j'en vois la limite un peu plus loin. Je me dirige en volant vers la démarcation gros nuages/ciel bleu pour avoir un peu plus de lumière. Et là, j'me lance dans une sorte d'interprétation du truc, genre "les nuages ce sont ceux qui sont sur ma vie en ce moment. Je vole vers l'endroit éclairé tout comme j'essaie de m'en sortir dans la vrai vie... "

Et hop, je reprends conscience, je me réveille. Je n'ai pas envie d'y retourner: trop stressant. Et puis, si je veux m'en souvenir correctemment pour ne pas trop déformer en racontant, il faut que je l'écrive tout de suite. Je décide de me lever, même si j'ai envie de me rendormir. J'essaie de bouger. Pas facile, je ne suis pas encore assez réveillée. Je suis encore en PS, mais celle-ci est légère. Non là, vraiment pas envie, trop de stress. Je fais un gros effort pour bouger et j'allume la lumière pour me réveiller tout à fait. Je suis bien réveillée. Mais je stresse encore. Je me lève, j'allume mon ordi et voilà. Je raconte tout ça. Toujours un peu stressée. Je suis fatiguée, pas bien réveillée. Là, devant mon ordi, toute seule dans l'appart', j'ai peur d'avoir des hallu à l'état de veille... Bref pas rassurée et fatiguée. Il va être temps d'aller me recoucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boobooe
Occasionnel
Occasionnel
avatar

Féminin Nombre de messages : 39
Age : 37
Date d'inscription : 13/08/2006

MessageSujet: Re: Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.   Mar 14 Nov - 2:19

Aller... Ca fesait longtemps!

Je n'avais pas eu de PS depuis cet été (probablement pas assez le temps de dormir héhé )

Pendant les vacances de la Toussaint, j'ai eu le temps de faire la sieste... et une petite PS en passant.

PS tout à fait anodine, pas du tout effrayante.

Donc je décide de faire un petit dodo après manger, sur un canapé. Je m'endore d'abord normalement. Puis je me réveille vaguement mais ne trouve pas le courage de me réveiller tout à fait. Alors, je me rendors et me retrouve assez vite en PS (impossible de bouger). J'ai les yeux mi-clos, il y a de la lumière (et oui, il fait jour puisque c'est une sieste) et je vois le dossier du canapé face auquel je suis tournée. Ma vision est relativement floue mais je suis très consciente. J'ai très envie de... bref, j'ai les hormones en ébulition.

J'essaie de partir en rêve lucide. Rien à faire, je suis trop "éveillée". Pas moyen de me rendormir.

Il y a une sorte de tâche sombre triangulaire devant mes yeux. Je me demande pourquoi elle ne bouge pas. Si c'est une hallu, elle ne devrait pas être aussi "stable". Elle me fait penser à un masque africain mais c'est assez flou. Je me demande ce qu'un masque africain fait ici.

Du coup, je me réveille. Mon masque africain, c'est en fait la housse du canapé qui fait un pli (de forme triangulaire). Ce n'était donc pas tout à fait une hallu, même si mon imagination y avait ajouté quelques détails.

Ma "sieste" a duré près de 2h.
Gros mal de crâne (notamment dans la nuque) pour le reste de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nenisea
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 348
Age : 35
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/02/2006

MessageSujet: Re: Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.   Mar 14 Nov - 15:10

Encore ! Décidement ! tout le monde a le virus PS en ce moment !!

Le coup du masque africain qui est en fait un pli de la housse, c'est comme ma trape lumineuse qui était en fait ma fenêtre.
C'est marrant cette histoire, ça signifi que pendant les PS les yeux ne sont pas paralysé, et que l'imagination crée des choses avec le réel.

Je trouve ça assez génial ... moi je vais mettre un poster de Brad Pitt sur mon plafond héhé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boobooe. Journal d'une paralysée du sommeil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paralysie du sommeil ou paralysée par quelque chose?
» PARALYSIE DU SOMMEIL
» Sommeil et insomnies, qu'en est-il pour vous?
» Conseils pour ma fiche d'explications sur le journal des lecteurs
» Enseignement: Le sommeil et le rêve par Lama Guendune Rinpoché

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Forums sur le sommeil :: Journaux-
Sauter vers: